la peur a un message pour vous
ABONDANCE,  ÂME

8 façons de faire de la peur ta meilleure alliée

Hello mon ami.e,

Que tu craignes de tomber malade, que tu aies actuellement un problème de santé ou que tu te débattes dans d’autres domaines de ta vie, je veux que tu saches que tu as toutes les ressources pour faire face. Et qu’il est possible de gérer tes peurs et de les utiliser à ton avantage. Parce que la peur contient des messages puissants. Lorsque nous sommes assez courageux pour accepter ce qui nous fait peur, nous pouvons éveiller notre intuition et créer un nouveau chemin vers la guérison.

Ne juges pas tes peurs, invite-les à boire un verre (de jus verts c’est mieux haha) !

Il est courant de minimiser nos peurs et d’essayer de les éliminer prématurément. Mais ce n’est pas parce que nous avons peur que nous sommes négatifs ou en échec. La peur est l’une des nombreuses couleurs de notre palette émotionnelle, et elle existe pour une bonne raison. La peur ne fait pas de nous des êtres faibles ou moins évolués. Et puis, tu n’es pas seul.e. Nous avons tous peur. Personne n’est inébranlable.

La peur est normale et, dans une certaine mesure, importante. Nous pouvons remercier la peur lorsqu’elle nous dit de ne pas marcher seul.e.s dans cette allée sombre. Nous pouvons avoir de la gratitude pour la peur quand elle nous réveille ou nous sort de la complaisance. Mais bien qu’elle puisse jouer un rôle très précieux dans le passage à l’action, nous ne pouvons la laisser submerger notre vie, surtout si nos craintes sont totalement infondées ou irrationnelles.

Une fois que nous avons reçu le signal, nous devons désactiver l’alarme de la peur, l’éteindre, la refroidir. Parce que personne ne peut prospérer dans un état de panique constant, nos corps ne sont pas construits pour cela (et notre esprit non plus).

Alors, comment obtenir de la peur tout ce dont tu as besoin sans te noyer ?

 

Danser avec sa peur : 8 façons de progresser avec tes angoisses

 

  1. Ouvre ton cœur :Tu sais ces papillons qui palpitent dans ton ventre ? Au lieu de t’agiter, assieds-toi avec eux. Respire à travers eux . Profondément. Lentement. Continuellement. Aies le courage de rester plus longtemps que tu ne le souhaites. Si la tristesse se manifeste, laisse-la être. Si la colère monte, c’est bien aussi. Les larmes vont probablement arriver. C’est l’endroit le plus « mûr ». C’est réel, brut et merveilleux. Bravo pour ton courage et ta persévérance ! C’est en embrassant pleinement ta peur que tu réussiras à aller au fond de ta libération émotionnelle.
  2. Écoute :Une fois que tu as pris contact avec ce qui t’attendait au fond de toi, demande-lui ce qu’elle essaie de te dire. Demande-lui de communiquer de manière calme et cohérente. Ne te précipite pas. (À moins, bien sûr, que Dracula ne surgisse devant toi, auquel cas tu devrais garder l’analyse pour plus tard et courir très vite!) Mais si les monstres ne sont que dans ton imagination, aies un peu d’auto-bienveillance, garde bien ton focus sans t’arrêter. Laisse parler la peur. Écoute-là.
  3. Fais un test d’intuition :détermine si ta peur est constructive ou paralysante. Si tu es d’accord avec la peur, commence à explorer les moyens de faire un changement vers du positif. Si tu n’es pas d’accord, tu peux simplement refuser la possibilité de réagir. Au lieu de faire pipi dans ton nouveau pantalon, apaise tes pensées comme tu apaiserais un enfant de 5 ans angoissé. Astuce :Si tu as du mal à déterminer ce qui est constructif ou destructif, un bon thérapeute/coach peut t’aider. Le mien m’a personnellement beaucoup apporté dessus !
  4. Identifie les fantasmes de peur : La fantaisie et l’imagination sont nos ressources les plus puissantes et les plus créatives. Tu peux te détendre un peu si tu rends compte que la peur est réellement créative. Quoi !? Penses-y. Quoi de plus créatif que d’écrire des scénarios élaborés toute la journée ? La clé est d’utiliser ta puissante imagination créatrice pour passer de la fabrication de peurs irrationnelles à la vision positive.
  5. Reviens au moment présent: Ici et maintenant. Le siège sous tes fesses. Le sol sous tes pieds. La réalité réelle :  Débranches le film de ton esprit et caresses ton chien. C’est ce qui se passe réellement, tu reviens à la réalité : au vécu et non plus au projeté.
  6. Aide ta peur: Avoir peur ne nous rend pas inadéquat. Beaucoup d’entre nous se sentent gênés et ont honte de leurs peurs. Nous avons été conditionnés à croire que la peur nous rend faibles. “Grandis.Ne pleure pas comme un bébé. » Mais les peurs accumulées ne nous rendent jamais plus forts. C’est plutôt l’inverse, en fait. Les peurs accumulées nous brisent (émotionnellement et physiquement). Si tu veux donner un exemple puissant à toi-même et aux autres, donne une voix à ta peur. Parles-en. Appelle un ami. Discute avec l’ami à l’intérieur. Réserve une séance avec ce bon thérapeute. Prie. Demande de l’aide. Tout est à ta portée autour de toi.
  7. Bouge-toi ! : Une autre façon de faire la clarté est de revenir à mon corps par le mouvement. Activer notre corps change nos perspectives. Une promenade, une course, une balade à vélo ou des inversions de yoga (ça aide vraiment ! ) – tout ce qu’il faut pour sortir de la spirale infernale de la peur.
  8. Laisse l’amour t’envahir :  l’amour est plus grand que la peur. Il est partout, toujours. L’amour est le ciment qui unit l’infini. La peur est une goutte d’eau minuscule comparée à l’océan qu’est l’amour. Si tu as déjà pratiqué l’ EFT (Emotional Freedom Technique), tu sais que l’amour et l’ acceptation sont d’excellents outils pour calmer ton système nerveux. Tu peux régulièrement utiliser cette affirmation: «Même si j’ai très peur, je m’aime et je m’accepte infiniment» Boom. Réduction du stress.

 

Enfin, parfois, la peur est beaucoup plus facile à comprendre que nous le pensons. Ce n’est peut-être même pas vraiment de la peur. Peut-être sommes-nous tout simplement mal à l’aise avec le changement : nouvelles choses, nouvelle information, l’inconnu et tout ce qui va avec. Accorde-toi une pause. Tu es humain.e. Toutes tes émotions ont de la valeur. L’astuce consiste à cesser d’être si critique et à commencer à appliquer davantage de bienveillance à tous les aspects de ta vie. Maintenant, va mettre ta plus belle tenue et danser avec ton dragon (je te promets que tu ne te brûleras pas).

J’espère que cela te donne des outils pour les temps difficiles.

 

A toi de jouer: si tu cela a fait écho en toi, partage ce que ce blog te propose. Dis-moi dans les commentaires: as-tu déjà trouvé un message puissant dans la peur?

Paix et sérénité,

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

6 commentaires

  • Stéphane

    Un article qui tombe à point nommé pour moi. La peur m’a déjà fait perdre une semaine par rapport à aux démarches médicales que je dois réaliser. Après lecture de cet article, et avec un peu de recul, cette peur que je considérais initialement comme tétanisante semble finalement beaucoup plus constructive puisque qu’elle m’encourage à m’interroger, m’intéresser et m’investir davantage sur ma santé… être acteur plutôt que spectateur… merci pour cet article et pou « l’énergie Illimitée » qui s’en dégage.

    • Pawnee TIOUKA

      Agir plutôt que subir et surtout : comprendre que tout ce qui t’arrive est pour toi et non pas contre toi. Tu trouveras plein d’apprentissage dans ce cheminement vers ta santé ! Tu as tout mon soutien Stéphane 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre

"7 recettes pour commencer les jus verts"